Imprimer

 

 

 

 

 

LE TITRE HONORIFIQUE DE ‘VÉTÉRAN’

 

Dès la fin du deuxième conflit mondial, la Nation s’est directement employée à reconnaître les mérites de tous ceux qui avaient combattu pour le rétablissement de la paix et de la démocratie.

Un peu plus tard et dans un autre contexte, les volontaires du Corps expéditionnaire pour la Corée, dont un certain nombre avaient déjà participé à la libération de la Belgique, n’ont pas hésité à s’engager pour contribuer au maintien de la paix internationale. Leurs services ont également été reconnus par un statut spécifique de reconnaissance nationale tout comme les anciens de 40-45.

Depuis lors, de nombreux militaires mais également des civils rattachés à l’armée participent à des opérations à l’étranger, que ce soit en Afrique, dans les Balkans, en Afghanistan et actuellement au Liban, afin de rétablir la paix, d’aider les populations, prévenir des futurs conflits et de sauver nos compatriotes.

Jusqu’à présent, aucune marque de reconnaissance spécifique analogue à celles instituées pour les anciens combattants des deux Guerres mondiales et de la Guerre de Corée n’existait pour les membres du personnel de la Défense ayant participé à nombre d’opérations aux quatre coins du monde. Et pourtant, tous ont payé de leur personne, ont connu le stress dû au danger, aux conditions de vie pénibles, l’éloignement de la famille. Certains y ont perdu la vie, d’autres restent handicapés, sans parler des traumatismes provoqués par la vision d’atrocités parfois insoutenables.

C’est donc tout naturellement que les autorités, en collaboration avec certaines associations et comme cela existe déjà dans d’autres pays, ont décidé de reconnaître les mérites des combattants de la paix et la notion de vétéran a vu le jour.

LA RECONNAISSANCE NATIONALE

Le 10 avril 2003 n’est pas uniquement la date qui a vu la création du statut de vétéran. En effet, c’est également à cette même date que l’Institut national des invalides de guerre, anciens combattants et victimes de guerre (INIG) se transforme en Institut des Vétérans - Institut National des Invalides de Guerre, anciens combattants et victimes de guerre (IV-INIG).

Il était logique, considérant l’expérience acquise dans le traitement des dossiers spécifiques de la communauté des anciens combattants, que la mission d’exprimer aux vétérans de la Défense la reconnaissance nationale qui leur est due, soit également confiée à l’IV-INIG.

L’Institut des Vétérans – INIG

De 1914 à maintenant : de nouveaux ressortissants qui apparaissent :

Les Anciens :
Ils se répartissent en diverses catégories reconnues comme qualités de guerre telles celles des combattants, prisonniers politiques, prisonniers de guerre, victimes civiles, victimes de la déportation raciale, travailleurs déportés, résistants, réfractaires, etc ...
En fonction de leur appartenance à l’une ou l’autre de ces catégories et de la durée de leur engagement au cours du conflit, les Anciens ont droit à un titre ou un statut, et éventuellement à une rente de guerre, conditions qui ouvrent le droit à certains avantages tels les remboursements de soins de santé, l’aide sociale, etc ...
Si d’importantes séquelles physiques ou psychologiques ont été reconnues, l’Ancien bénéficie d’une pension de Guerre; devenu « invalide de guerre », il jouit d’un droit aux remboursements des soins de santé étendu.

Les Vétérans :
La loi du 10 avril 2003 prévoit que le titre de vétéran est octroyé à tous membres et anciens membres du personnel du Département qui ont participé à au moins une mission déterminée par le Roi. Ces missions sont reprises dans l’Arrêté royal du 12 octobre 2006.  Il est évident que toutes les opérations futures décidées par le Gouvernement entreront également en ligne de compte.

De plus, tout membre ou ancien membre du personnel de la Défense qui a participé à une mission ou une opération non reprise sur la liste actuelle peut également introduire une demande s’il estime qu’il a encouru des dangers pour sa santé ou sa sécurité.

Ce type de demande individuelle ou collective sera soumis à une commission chargée d’émettre un avis avant que le Ministre de la Défense ne prenne une décision.

Porteurs du titre, les Vétérans deviennent ressortissants à part entière de l’Institut des Vétérans – INIG. et bénéficient en tant que tels de certains avantages prévus par la Loi, tels l’aide sociale, l’aide morale, etc...

Si actuellement le titre de vétéran est avant tout honorifique, Monsieur le Ministre a chargé un groupe d’étude de se pencher sur les possibilités d’octroi d’avantages matériels ultérieurs.

 

 

Pour tous renseignements, veuillez vous adresser au :
Service ‘Coordination Vétérans’
Boulevard  du Régent  45-46
1000 BRUXELLES

Personne de contact : Yvan FRANCOIS
Tél. (02) 227 62 46 - Fax : (02) 227 63 31
E-mail : yvan.francois@iv-inig.be